Avenir de Plouay: Un nouveau départ

Publié le par Le Télégramme

 

L'arrivée d'un nouvel entraîneur connaissant bien la maison associée à un bon parcours en Coupe de France où L'Avenir a notamment éliminé Sainte-Hélène (PH) : voilà de bonnes bases pour un nouveau départ après deux saisons compliquées.

Des départs de joueurs cadres, comme celui de Laurent Stanguennec, conjugués à une relégation en D1 auraient pu déstabiliser les Plouaysiens : « C'est vrai que les deux dernières saisons furent difficiles », avoue Jean-Paul Mouellic, un des deux présidents en compagnie d'Alain Le Fannic, qui a repris le flambeau de Joseph Le Padellec, président durant trente ans. « Mais il nous en faut plus pour entamer notre moral, dit-il. Car ici, à L'Avenir, on a tout pour réussir avec, par exemple, une ribambelle de terrains (cinq en herbe) que d'ailleurs beaucoup de clubs de la région lorientaise nous envient. C n'est pas par hasard si, cette année et l'an passé, la journée nationale des débutants a été organisée chez nous. »

20-22 ans de moyenne d'âge

Fait rarissime à Plouay, plutôt réputé pour la stabilité de son organigramme, l'Avenir a vu l'année dernière trois entraîneurs se succéder. Une situation qui a poussé les dirigeants à rechercher un nouvel homme fort. « Je voulais un nouveau visage qui connaisse notre façon de fonctionner, explique Alain Le Fannic. Moi, je ne pouvais pas rester sur le banc dans la mesure où les joueurs me connaissaient trop bien. » Et c'est donc à ce moment-là que le nouveau pion dans l'échiquier plouaysien a fait son apparition en la personne de Gervais Le Thohic, déjà aux commandes des Morbihannais dans les années 1990, lorsque le club évoluait encore en DRH. « J'ai retrouvé l'ambiance que j'avais quittée il y a quinze ans, se réjouit l'entraîneur plouisyen. C'est un club qui vit bien, avec une très bonne ambiance. Ce qui diffère depuis mon dernier passage, c'est qu'à l'époque le groupe de joueurs que j'avais à ma disposition était beaucoup plus âgé, donc forcément plus mature. Aujourd'hui, la grande majorité des joueurs a entre 20 et 22 ans. » « Mon but est de réenclencher, dès cette année si possible, une spirale positive en donnant du plaisir aux gars à évoluer ensemble. Si les résultats suivent, ce ne sera que mieux », indique aussi Le Tohic.

Fusion avec l'US Plouay ?

L'entraîneur plouaysien estime que leurs soucis en championnat, si souci il y a, viendront des petits terrains : « Nos résultats dépendront de notre capacité à peser le jeu à l'extérieur. » Cependant, on peut penser que l'homme de banc plouaysien a de grosses raisons d'espérer en un « Avenir » meilleur, avec ces jeunes pousses qui ont démontré lors des matchs amicaux des ressources morales inattendues pour leur jeune âge. Grâce à leur dernière victoire, dimanche, contre l'Essor, l'Avenir de Plouay a quitté les profondeurs du classement. De bon augure pour la suite en attendant peut-être une autre bonne nouvelle, celle d'une possible fusion avec l'US Plouay (1). (1) Les dirigeants de l'Avenir ont fait une demande de fusion en milieu d'année dernière auprès de l'US Plouay, et sont dans l'attente d'une réponse. L'EFFECTIF F. Le Goff, C. Le Goff, Ch. Puech, M. Bouedec, F. Bouedec, S. Le Dain, F. Le Dain, J. Bordes, J. Cabel, M. Le Hénanff, F. Le Pouezard, A. Le Pouezard, A. Bahuon, L. Le Mouellic, P.-E. Mouellic, O. Mao, F. Le Bihan, M. Le Hen, J. Le Mouel, P. Le Gallo, H. Gicquel ; 18 ans M. Cagnard, B. Coulin, M. Courtet.
01/10/2008 (Le Télégramme)

Publié dans Championnat

Commenter cet article